2.000 écoles fermées au Burkina, au Mali et au Niger depuis 2017 à cause des attaques jihadistes

Près de 2.000 écoles sont fermées depuis 2017 à cause de “l’insécurité”, notamment des activités jihadistes, au Burkina Faso, au Mali et au Niger, a annoncé l’ONU, jeudi 28 février.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com