34 employés de l’ONU tués en 2018

Trente-quatre employés des Nations unies ou membres de structures associées ont été tués dans l’exercice de leurs fonctions en 2018, dont 26 Casques bleus et 8 civils, a indiqué le Syndicat du personnel de l’ONU dans son rapport annuel.

Il s’agit de l’un des bilans les plus bas sur les cinq dernières années. Il représente moins de la moitié du nombre de victimes enregistré en 2017, a souligné jeudi 31 janvier le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric.

En 2018, la mission onusienne au Mali (Minusma) a enregistré le plus grand nombre de pertes en vies humaines, avec 11 soldats de la paix tués. Viennent ensuite les missions en République démocratique du Congo, où 8 Casques bleus ont été tués, et en Centrafrique, où 7 autres ont perdu la vie.

Depuis 2012, 344 employés des Nations unies ou membres du personnel associé ont trouvé la mort dans “des attaques malveillantes et délibérées”, a souligné M. Dujarric. (Le JD)