36 millions de dollars de la Banque mondiale pour lutter contre l’érosion côtière au Bénin et au Togo

La Banque mondiale a approuvé un financement additionnel de 36 millions de dollars pour aider le Bénin et le Togo à lutter contre la dégradation de leur littoral, a annoncé mardi l’institution financière dans un communiqué.

“La protection de la côte devient une urgence régionale absolue pour préserver les activités économiques et garantir la survie de millions de personnes menacées par la dégradation du littoral ouest-africain. Cette opération permet des investissements garantissant la durabilité des ouvrages de protection des côtes du Bénin et du Togo”, a souligné Deborah Wetzel, directrice de l’intégration régionale pour l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord à la Banque mondiale, citée dans le communiqué.

Au Bénin, des travaux comprendront le remplissage des bras de lagunes abandonnés à l’est de l’embouchure à Grand-Popo, la construction d’épis de protection, l’installation d’un rechargement de 6,4 millions de mètres cubes de sable à Agoué et la construction de pistes cyclables et de parkings à Agoué et Hillacondji.

Au Togo, ce financement permettra la construction et l’extension des épis à Agbodrafo et Aného, le remplissage des bras de lagunes abandonnés à l’est de l’embouchure à Aneho, ainsi que la construction de pistes cyclables et parkings à Agbodrafo et Sanve-Condji.

(Xinhua)

TAGS