A Bangui, de nouveaux affrontements font au moins 30 morts

De nouveaux affrontements meurtriers entre miliciens et commerçants ont eu lieu mercredi 25 et jeudi 26 décembre, et coûté la vie à au moins 30 personnes au PK5, quartier majoritairement musulman de Bangui.

“33 corps ont été apportés à la mosquée”, a affirmé Awad Al Karim, imam de la mosquée Ali Babolo, selon lequel les commerçants ont pris les armes pour s’opposer à la taxation imposée par les groupes d’autodéfense qui règnent dans le quartier.

Une source sécuritaire évoque au moins trente morts, sans plus de précision. De son côté, le président de la Croix-Rouge centrafricaine, Antoine Mbaobogo, établit un bilan qui “était de 23 morts à 16h et serait désormais de 33”, affirmant qu’il “reste des corps près du marché”.

Ni la Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca), ni les autorités centrafricaines ne contrôlent le PK5, et aucun bilan officiel des affrontements n’était disponible.

“Les combats se poursuivent, nous avons dépêché sur place une force de réaction rapide” a indiqué Bili Aminou Alao, porte-parole de la Minusca. “Une partie du marché a été brûlée, ainsi que quelques véhicules”, a-t-il ajouté. (AFP)

TAGS