Accord de paix en Centrafrique : Justice, sécurité et « gouvernement inclusif »

Accélérer la réconciliation et la justice en Centrafrique tout en sécurisant son territoire occupé à 80% par des groupes armés, qui y feront des patrouilles avec l’armée régulière, tels sont les principaux objectifs d’un accord de paix signé mercredi 6 février à Bangui.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com