Afrique de l’Ouest : La guerre en Ukraine va coûter 136 millions de dollars au PAM

La hausse des prix du carburant et de la nourriture, du fait de la guerre en Ukraine, vont accroître les coûts opérationnels du PAM de 136 millions de dollars en Afrique de l’Ouest cette année, a indiqué l’agence onusienne.

Un centre du PAM à Guidam Makadam, au Niger (Photo : PAM)

“Ce coût additionnel des opérations du PAM aurait pu être utilisé pour fournir un repas nutritif quotidien à six millions d’écoliers pendant six mois. Cette situation est regrettable car des millions de familles de la région ne sont pas en mesure de satisfaire leurs besoins alimentaires de base en raison d’une crise alimentaire sans précédent, provoquée par les conflits, le changement climatique, les retombées de la pandémie de Covid-19 et les prix élevés des denrées alimentaires”, déplore le Programme alimentaire mondial dans un communiqué, jeudi.

“L’inflation des prix des denrées ne met pas seulement des millions de personnes à risque d’insécurité alimentaire; elle met aussi le PAM dans un dilemme consistant à devoir donner la priorité aux personnes les plus affamées aux dépens de celles souffrant de sous-alimentation”, a déclaré Chris Nikoi, directeur régional du PAM pour l’Afrique de l’Ouest.

Le nombre de personnes souffrant de la faim aiguë dans la région a quadruplé en trois ans, atteignant cette année son niveau le plus élevé depuis 10 ans, avec 43 millions de femmes, d’hommes et d’enfants devant être confrontés à une insécurité alimentaire aiguë d’ici juin 2022, souligne le PAM.

“Avant le conflit en Ukraine, nous étions déjà contraints de réduire les rations au Nigeria, en République centrafricaine, au Tchad, au Burkina Faso, au Cameroun, au Mali et au Niger en raison de financements limités”, rappelle Chris Nikoi.

(Le JD)

TAGS