Amnesty dénonce un an de violations des droits humains au Zimbabwe

Le président du Zimbabwe Emmerson Mnangagwa a mis en oeuvre une politique de répression systématique contre l’opposition et la société civile pendant la première année de son mandat, a dénoncé Amnesty International, lundi 26 août.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS