Italie : Après 40 jours sur un pétrolier, des naufragés autorisés à débarquer

Des migrants bloqués en mer pendant 40 jours à bord du pétrolier danois Maersk Etienne ont obtenu l’autorisation samedi de débarquer dans le port sicilien de Pozzallo, au lendemain de leur transfert sur le navire d’une ONG italienne.

Le Mare Jonio (Photo : Mediterranea)

Samedi soir, les autorités italiennes “ont assigné Pozzallo comme port de débarquement pour motifs sanitaires pour les 25 personnes encore à bord du Mare Jonio.

Après 40 jours, le cauchemar des naufragés du Maersk Etienne prend fin”, a écrit dans un communiqué l’ONG italienne Mediterranea dont le navire avait recueilli la veille les 27 migrants se trouvant à bord du cargo norvégien.

Dans la nuit de vendredi à samedi, deux de ces migrants, une femme enceinte et son mari, avait déjà été transférés par les autorités italiennes sur la terre ferme.

L’odyssée avait commencé le 4 août, lorsque le pétrolier-chimiquier avait procédé au sauvetage à la demande des autorités de Malte. Mais aucun gouvernement n’avait alors accepté de l’accueillir, et le navire battant pavillon danois était resté bloqué en mer dans les eaux maltaises.

La situation dramatique à bord avait culminé dimanche 5 septembre, lorsque trois passagers avaient sauté par dessus bord, avant d’être à nouveau secourus par l’équipage.

Le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) mais aussi la Chambre internationale de la marine marchande (ICS) avaient lancé un appel pressant pour le débarquement des 27 naufragés, accusant les gouvernements européens d’être en contravention avec le droit international. (Le JD avec agences)

TAGS