Après l’élection à la FAO, le modèle agricole et alimentaire chinois en question

L’accession d’un Chinois à la tête de l’agence de l’ONU pour l’alimentation (FAO) permet à la Chine de promouvoir son modèle agricole productiviste, mais met en lumière ses dégâts environnementaux et son appétit pour les acquisitions agroalimentaires, notamment en Afrique, soulignent des experts.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com

L’ACTUALITE DE L’AGRICULTURE

TAGS