Armées du Sahel : L’ONU s’inquiète de la multiplication d’accusations d’exactions

Disparitions forcées, exécutions sommaires… Les accusations d’exactions sur les populations locales se multiplient contre les soldats du Mali, du Burkina Faso et du Niger engagés contre les jihadistes au Sahel, suscitant l’inquiétude de l’ONU.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS