Attaques jihadistes au Burkina : 1.650 civils et militaires tués en cinq ans

Les attaques jihadistes perpétrées au Burkina ont tué, en cinq ans, plus de 1.650 civils et militaires burkinabè sur l’ensemble du territoire, selon un rapport publié mercredi 24 juin.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS