Attaques jihadistes au Burkina : La colère monte contre le pouvoir

Plusieurs personnes, dont un enfant et deux journalistes, ont été blessées samedi à Ouagadougou, lors d’incidents qui ont éclaté après la dispersion de centaines de manifestants dénonçant l’“incapacité” du pouvoir à contrer la violence jihadiste qui ravage le pays.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com

TAGS