Au Burkina Faso, la difficile lutte pour sauver les enfants du paludisme

Le programme de chimio-prévention du paludisme saisonnier (CPS) est l’élément-clé de la stratégie lancée depuis cinq ans par les autorités sanitaires burkinabè pour tenter de faire chuter la mortalité des enfants de moins de cinq ans, particulièrement vulnérables à cette maladie endémique en Afrique.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés
TAGS