Au Pakistan, l’avortement remplace la contraception

Chaque année, plus de 2,2 millions de Pakistanaises avortent, faute d’avoir pu utiliser un contraceptif. Pays musulman conservateur, le Pakistan est le sixième le plus peuplé au monde.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com