Aux Comores, la faillite annoncée de l’hôpital chinois de Bambao

Quand il a ouvert en pleine forêt tropicale, l’hôpital de Bambao devait faire entrer l’archipel des Comores dans l’ère de la médecine dernier cri. Deux ans après, l’échec est cuisant. Boudé par les patients, trop cher, endetté, son existence est déjà menacée.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com