Biden veut faire du Covid sa priorité

Les Etats-Unis ont marqué jeudi leur retour à l’OMS en s’engageant à remplir leurs obligations financières envers l’organisation, relançant ainsi la réponse internationale à la pandémie.

Joe Biden prête serment mercredi 20 janvier (Photo : Xinhua)

Selon la nouvelle administration américaine, qui a annoncé dès mercredi son
retour à l’Organisation mondiale de la santé, les Etats-Unis ont “l’intention
de remplir leurs obligations financières envers l’organisation”, a déclaré
l’immunologue Anthony Fauci lors d’une réunion du conseil exécutif de l’agence
onusienne à Genève.

“C’est un grand jour pour l’OMS et un grand jour pour la santé mondiale”,
lui a répondu le chef de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

A peine intronisé, le président américain Joe Biden a prévenu que son pays
allait entrer dans “la phase la plus mortelle du virus”, alors que le bilan
aux Etats-Unis dépasse désormais celui des soldats américains tués pendant la
Seconde guerre mondiale.

La première puissance mondiale déplore désormais 405.400 décès depuis le
début de la pandémie. Pays le plus endeuillé en valeur absolue, les Etats-Unis
sont aussi le pays le plus touché en nombre de cas (plus de 24,4 millions).

“Laisser de côté la politique”

Investi mercredi à Washington, Joe Biden a immédiatement ordonné le retour
des Etats-Unis au sein de l’OMS, après le retrait décidé par son prédécesseur
Donald Trump en 2020, et signé un décret rendant le port du masque et la
distanciation physique obligatoires pour les fonctionnaires américains
travaillant dans les bâtiments fédéraux.

“Nous devons laisser de côté la politique et affronter enfin cette pandémie
en tant que Nation”, a-t-il martelé.

Le démocrate, qui estime “ne pas avoir de temps à perdre” contre le virus,
doit signer dix décrets et autre directives pour accélérer les campagnes de
vaccination et de dépistage.

“Pendant près d’un an, les Américains n’ont pu trouver aucune stratégie, et
encore moins une approche globale pour faire face au Covid, auprès du
gouvernement fédéral”, a expliqué Jeff Zients, qui coordonne la réponse de la
nouvelle administration à la pandémie de Covid-19. “Tout cela va changer”,
a-t-il affirmé à la presse. (Agences)

TAGS