Boko Haram multiplie les rapts contre rançon dans le sud-est du Niger

Un total de 179 personnes ont été enlevées depuis janvier 2019 dans des zones où les éléments de “groupes armés non étatiques” (dont Boko Haram) “sont très actifs”, d’après les Nations unies.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS