Burkina : 13.000 réfugiés maliens contraints de fuir leur camp après de récentes attaques

Près de 13.000 réfugiés maliens ont été contraints de fuir pour la deuxième fois en deux ans le camp de Goudoubo, dans le nord-est du Burkina Faso, après plusieurs attaques de groupes armés, a indiqué vendredi le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR).

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com

TAGS