Burkina : 15 soldats tués lors d’une double attaque à l’engin explosif

Quinze soldats burkinabè ont été tués mardi 9 août lors d’une double attaque à l’engin explosif commise par des jihadistes présumés dans le nord du Burkina Faso, a annoncé l’état-major des armées.

Cette double attaque « à l’engin explosif improvisé s’est produite sur l’axe Bourzanga-Djibo », dans la région du Centre-Nord, selon l’état-major. « Le bilan des deux incidents fait état de 15 militaires tombés et d’un blessé » et a aussi occasionné « des dégâts matériels », ajoute-t-il.

Elle a été commise « lors d’une mission d’escorte conduite par une unité militaire du 14e régiment interarmes (RIA) ». 

« Un des véhicules du convoi, transportant des combattants, a en effet sauté sur un engin explosif à hauteur de la localité de Namsiguia », dans la province du Bam, précise-t-il, ajoutant: « Alors que s’organisaient les opérations de secours et de sécurisation, un deuxième engin a manifestement été activé à distance, causant de nombreuses victimes ».

(AFP)

TAGS