Burkina : 300.000 déplacés et 500.000 personnes privées de soins

Près de 300.000 personnes ont dû quitter leurs foyers pour vivre dans des centres d’accueil au Burkina Faso, et 500.000 autres ont été privées de soins en raison des attaques armées des groupes jihadistes, ont alerté l’ONU et la Croix-Rouge.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS