Burkina : 480 civils tués dans des attaques entre mai et août

Au moins 480 civils ont été tués dans des attaques jihadistes au Burkina Faso entre mai et août, a affirmé lundi 13 septembre le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC), qui pointe des “besoins humanitaires urgents” dans le pays.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS