Burkina : 62 morts dans une attaque jihadiste suivie d’affrontements intercommunautaires

Soixante-deux personnes ont été tuées entre dimanche 31 mars et mardi 2 avril lors d’attaques jihadistes suivies d’affrontements intercommunautaires dans la commune d’Arbinda (nord du Burkina Faso), frontalière du Mali, selon un nouveau bilan annoncé par le ministre de l’Administration territoriale.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com