Burkina : Au moins dix gendarmes tués dans une attaque de jihadistes présumés

Au moins dix gendarmes ont été tués jeudi soir dans une attaque menée par des jihadistes présumés contre un poste de gendarmerie dans le nord du Burkina Faso, près de la frontière nigérienne, ont indiqué des sources sécuritaires.

Selon un officier, la “violente attaque”, “menée par des terroristes”, s’est produite à Seytenga, dans la province du Séno, et a aussi fait “quatre blessés et d’importants dégâts matériels”.

Plus tôt dans la journée, quatre gendarmes ont été tués lors d’une attaque contre le détachement du Groupe d’Action Rapide de Surveillance et d’Intervention (GARSI) de Barani, dans la région de la Boucle du Mouhoun, (nord-ouest).

“Une vingtaine de terroristes ont été abattus tandis que trois autres ont été capturés. Au cours des combats, quatre gendarmes ont malheureusement été mortellement atteints”, a indiqué l’état-major général des armées dans un communiqué.

(Agences)

TAGS