Burkina : Des “terroristes” tués ou arrêtés lors d’une opération armée régionale

Des dizaines de “terroristes” ont été tués, “300 suspects interpellés” et des bases détruites entre le 21 au 27 novembre, lors d’une opération conjointe entre les armées du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Togo, a annoncé mardi le ministre burkinabè de la Sécurité Maxime Koné.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS