Burkina : Face aux jihadistes, “on a perdu le combat”

Manquant de moyens, mal encadrées et mal entraînées, les forces de sécurité du Burkina Faso sont dépassées et déprimées face à la flambée des attaques menées presque chaque jour par des groupes jihadistes.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS