Burkina Faso : Des attaques font au moins 26 morts

Une série d’attaques au Burkina Faso, imputées à des combattants jihadistes, a fait au moins 26 morts en quatre jours.

Samedi, “un convoi de vivres, escorté par des volontaires pour la défense de la patrie (VDP), a été la cible d’une embuscade sur l’axe Dori-Gorgadji” (nord), au cours de laquelle “12 personnes ont été tuées”, dix supplétifs de l’armée et deux civils, a indiqué une source sécuritaire.

Vendredi, “trois autres VDP” sont morts lors d’une autre attaque à Retkoulga, dans la province du Namentenga, toujours dans le nord du pays, a rapporté un responsable local des volontaires.

Les VDP, supplétifs civils de l’armée peu formés et mal armés, paient un lourd tribut à la lutte antijihadiste au Burkina Faso.

Dans nuit de samedi à dimanche, un autre volontaire à été blessé lors d’une attaque qui a ciblé la maison d’arrêt et de correction de Nouna, chef-lieu de la province de la Kossi, dans le nord-ouest du pays, toujours selon ce responsable.

“Plusieurs dizaines de détenus ont été libérés suite à cette attaque contre la prison et plusieurs bureaux saccagés et des véhicules incendiés par les assaillants”, a-t-il précisé.

Jeudi, onze personnes – sept soldats et quatre VDP – ont trouvé la mort dans deux embuscades tendues par des “terroristes” dans les régions du Nord et du Centre-Nord, selon l’état-major du Burkina.

(AFP)

TAGS