Burkina : 38 morts dans l’attaque du convoi d’une société minière canadienne

Une embuscade contre un convoi transportant des employés de la société minière canadienne Semafo au Burkina Faso a fait 38 morts et 60 blessés, mercredi 6 novembre.

L’attaque a été perpétrée “dans la matinée” par “des individus armés non identifiés”, a annoncé dans un communiqué le gouverneur de la région de l’Est, le colonel Saidou Sanou.

Elle a visé cinq bus transportant du personnel, des entrepreneurs et des fournisseurs liés à la compagnie minière, qui étaient escortés par des militaires. Elle s’est produite à 40 kilomètres de la mine Boungou, propriété du canadien Semafo, qui n’a pas été affectée, a indiqué la compagnie.

Les assaillants ont mené une “attaque complexe”, a indiqué le gouvernement burkinabè dans un communiqué.
“Un véhicule militaire qui assurait l’escorte en tête de convoi a sauté sur un engin explosif. Deux cars qui transportaient des travailleurs ont ensuite essuyé des tirs nourris”, a expliqué une source sécuritaire s’exprimant sous le couvert de l’anonymat.

Semafo possède deux exploitations au Burkina Faso, la mine Boungou dans l’est et celle de Mana dans l’ouest du pays. (AFP)

[/restrict]

TAGS