Burkina : La société civile dénonce les violences des jihadistes et des forces de l’ordre

Trois organisations de la société civile burkinabè ont dénoncé vendredi 16 août des “assassinats” perpétrés par des groupes jihadistes mais aussi des exécutions extrajudiciaires commises par les forces de l’ordre, appelant les autorités à “garantir la sécurité et les libertés démocratique et politique”.Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com

TAGS