Burkina : Le CICR dénonce une “érosion du respect du droit humanitaire”

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) s’est alarmé d’une “érosion du respect du droit humanitaire” au Burkina Faso, au lendemain de la découverte de sept corps criblés de balles dans l’est du pays.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS