Burkina : Le Conseil de sécurité de l’ONU ne condamne pas le coup d’Etat

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est déclaré mercredi “gravement préoccupé par le changement inconstitutionnel du gouvernement au Burkina Faso le 24 janvier”, dans une déclaration adoptée à l’unanimité qui n’utilise cependant pas les termes de coup d’Etat militaire et n’exprime pas de condamnation.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS