Burkina : Le procès de l’assassinat de Thomas Sankara renvoyé au 25 octobre

A peine ouvert lundi, le procès de l’assassinat en 1987 du “père de la révolution burkinabè”, Thomas Sankara, alors président du Burkina Faso, a été renvoyé au 25 octobre pour permettre aux avocats de la défense de consulter davantage le dossier.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS