Burkina : Les violences ont fait 267.000 déplacés en trois mois

Dans le nord et l’est du Burkina Faso, 267.000 personnes ont fui leurs foyers ces trois derniers mois en raison des violences intercommunautaires et des attaques jihadistes, a annoncé vendredi 11 octobre le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR).

Des familles déplacées par les violences à Dori, au Burkina Faso (Photo : HCR)

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS