Burkina : Une commune du nord attaquée deux fois en 5 jours

La commune de Tin-Akoff, dans le nord du Burkina Faso, a fait l’objet de deux attaques “terroristes” en cinq jours, tuant six civils, ont indiqué des sources sécuritaires et locales.

Au moins trois personnes ont été tuées dans la nuit de jeudi à vendredi, selon un élu local.

Dans la nuit du 8 au 9 mai, la même commune de Tin-Akoff avait déjà été le théâtre d’une attaque ayant fait trois morts.

Par ailleurs, dans la journée du 8 mai, “un convoi mixte, de soldats et de VDP (volontaires pour la défense de la Patrie, des supplétifs engagés dans la lutte antijihadiste ndlr), qui sécurisait un convoi de vivres, a été soufflé par l’explosion d’un engin artisanal, sur l’axe Seba-Mansila. Trois soldats ont été blessés”, a indiqué une autre source sécuritaire dans le nord du pays.

Face à la recrudescence des violences jihadistes, les forces armées du Burkina Faso ont lancé le 5 mai une opération antijihadiste dans les régions du Nord et du Sahel, frontalières du Mali.

Dénommée Houné – “Dignité” en langue peule – cette opération, toujours en cours, qui “mobilise les unités conventionnelles et spéciales de l’Armée de terre, de l’Armée de l’air et de la gendarmerie nationale”, a permis de “neutraliser” une vingtaine de jihadistes et de détruire quatre bases “terroristes”, selon un bilan de l’état-major en date du 11 mai.

(D’après AFP)

TAGS