Burkina : Une ONG dénonce l’“exécution sommaire” d’au moins 60 personnes par l’armée

Au moins 60 civils ont été exécutés sommairement en février par l’armée au cours d’opérations antiterroristes, a affirmé jeudi 14 mars le Mouvement burkinabè des droits de l’homme et du peuple (MBDHP).

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com