Burkina : Une province privée d’écoles à cause des jihadistes

La province de la Tapoa, dans la région de l’Est du Burkina Faso, est “privée d’écoles et coupée” du reste du pays en raison de la présence des groupes jihadistes, a affirmé vendredi un porte-parole d’un mouvement de jeunes.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com

TAGS