Burundi : 18 permanences d’un parti d’opposition vandalisées en deux mois

Le principal parti d’opposition burundais, le Conseil National pour la liberté (CNL), a affirmé dimanche 18 août que 18 de ses permanences ont été vandalisées ces deux derniers mois, des “actes de harcèlement et d’intimidation politiques” qu’il a attribués au parti au pouvoir.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS