Burundi : La Cour suprême casse la condamnation à 32 ans de prison d’un militant des droits de l’homme

La Cour suprême du Burundi a cassé l’arrêt qui condamnait à 32 ans de prison un militant des droits de l’homme arrêté en 2017 sur fond de grave crise politique.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS