Burundi : Le principal opposant interdit de réunion

Le principal opposant au Burundi, Agathon Rwasa, a dénoncé l’interdiction faite à son nouveau parti, le Congrès national pour la liberté (CNL), d’organiser son lancement officiel dans la capitale.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com