Burundi : Trois civils condamnés à 30 ans pour “attentat” contre le président

Trois personnes ont été condamnées dimanche 9 août à Kayanza (nord du Burundi) à 30 ans de réclusion pour “attentat et complot contre le chef de l’Etat”, le général Evariste Ndayishimiye, pour avoir jeté des pierres sur son cortège le mercredi précédent.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS