Cameroun anglophone : Les autorités accusent les séparatistes d’avoir “torturé” des villageois

Le gouverneur de la région du Nord-Ouest du Cameroun, Adolphe Lele, a accusé les séparatistes anglophones d’avoir incendié 40 maisons et torturé des habitants du village d’Upkwa dans la nuit du jeudi 30 au vendredi 31 mai.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com