Cameroun : Deux cas de poliomyélite détectés à Yaoundé

Le Cameroun a lancé une campagne de sensibilisation auprès de la population après la découverte d’une nouvelle épidémie de poliomyélite avec deux cas détectés à Yaoundé, ont annoncé jeudi des responsables sanitaires.

Deux cas de poliovirus de type 2 ont été détectés dans des prélèvements environnementaux dans le quartier de la Cité verte à Yaoundé, a précisé le ministre de la Santé Manaouda Malachie dans un communiqué.

Le retour de cette maladie au Cameroun est “une urgence de santé publique”, a affirmé M. Malachie, soulignant que “le risque de propagation du virus est élevé”.

“La riposte consiste à sensibiliser les communautés pour l’observation des mesures d’hygiène, l’intensification de la vaccination de routine et la surveillance épidémiologique”, a détaillé le Dr José Shalom Tchokfe, responsable au ministère de la Santé.

Déclaré exempt en 2015

La poliomyélite, qui peut être prévenue par un vaccin, est une maladie infectieuse causée par un virus envahissant le système nerveux et qui peut engendrer des paralysies irréversibles en quelques heures. Elle touche surtout les enfants en bas âge.

Le Cameroun a été déclaré exempt de poliomyélite en 2015, selon le ministère, mais avait connu une première résurgence en 2019 dans l’Extrême-Nord du pays.

Le 25 août, l’Organisation mondiale de la santé, évoquant un “moment historique”, a annoncé que le poliovirus sauvage avait été “éradiqué” d’Afrique après quatre années consécutives sans cas déclarés et des efforts massifs de vaccination des enfants.

Mais des cas de poliomyélite de type 2, dérivés d’une souche vaccinale, réapparaissent parfois dans les pays d’Afrique centrale, comme cela a été le cas au Tchad et au Soudan fin 2020.

(AFP)

TAGS