Cameroun : En zone anglophone, les enfants privés d’école à cause de la guerre

Seules quelques chèvres se baladent dans la cour envahie par les hautes herbes. Un calme pesant règne ici comme autour de toutes les écoles de Bomaka, en périphérie de Buéa, dans l’ouest du Cameroun. Pratiquement tous les établissements scolaires de ce quartier sont fermés depuis le début du conflit en zone anglophone, en 2016.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS