Cameroun : Huit civils tués par deux kamikazes de Boko Haram

Huit civils camerounais ont été tués dimanche 5 avril au soir dans un double attentat-suicide perpétré par des “terroristes” à Amchidé, dans l’Extrême-Nord du Cameroun, a annoncé le ministre de la Défense, une attaque attribuée par plusieurs sources au groupe jihadiste Boko Haram.

Les deux kamikazes, “deux jeunes garçons”, portaient “des charges explosives qu’ils ont aussitôt actionnées”, affirme le ministre, Joseph Beti Assomo, dans un communiqué où il précise que l’attaque a fait 10 morts dont les deux assaillants et 14 blessés, dont 10 graves.

“Deux kamikazes de Boko Haram se sont fait exploser” dans cette localité située à la frontière avec le Nigeria, a affirmé un officier de police. “Parmi les victimes, il y a un chef de village et deux adolescents d’environ 15 ans”, a précisé une autorité locale.

Selon cette dernière, l’attaque s’est produite alors que les victimes “retournaient chez elles”, traversant une zone où les autorités déconseillent les déplacements après 18h en raison des risques d’attaques de jihadistes.

Petit carrefour commercial stratégique dans les échanges commerciaux entre le Cameroun et le Nigeria, Amchidé a été l’un des épicentres du conflit opposant soldats camerounais et combattants de Boko Haram. (Agences)

TAGS