Centrafrique : Les groupes armés obtiennent davantage de ministères

Le président de Centrafrique Faustin-Archange Touadéra a désigné vendredi 22 mars un nouveau gouvernement, qui accorde davantage de portefeuilles aux groupes armés signataires de l’accord de Khartoum, sans toutefois leur confier de ministère régalien.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com