Centrafrique : Plus de la moitié de la population nécessite une aide humanitaire

Plus de la moitié de la population centrafricaine, soit 2,6 millions de personnes, ont besoin d’assistance et de protection humanitaire, et 1,6 million d’entre elles sont en situation extrêmement vulnérable, a annoncé mardi 21 janvier le Bureau des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA).

La ville d’Alindao, en janvier 2020 (Photo : OCHA)

“La communauté humanitaire cible 1,6 million de personnes extrêmement vulnérables et appelle à la mobilisation de 401 millions de dollars pour mettre en oeuvre des interventions vitales”, a indiqué OCHA dans un communiqué marquant le lancement du plan de réponse humanitaire 2020 pour le pays.

La Centrafrique est toujours déchirée par un conflit qui a forcé près du quart de ses 4,7 millions d’habitants à fuir le pays.

Accès humanitaire entravé

Même si les violences ont considérablement baissé depuis la signature d’un accord de paix entre le gouvernement et 14 groupes armés, les exactions contre les civils et les affrontements entre milices se poursuivent, alors que deux tiers du territoire échappent toujours au contrôle du pouvoir central.

“Des contraintes sécuritaires et logistiques continuent d’entraver l’accès aux personnes vulnérables. En 2019, 306 incidents de sécurité ont touché des travailleurs humanitaires, tuant 5 d’entre eux et en blessant 42”, rappelle OCHA.

“Si l’assistance n’est pas fournie à grande échelle, la situation humanitaire déjà critique va se dégrader davantage en 2020”, a affirmé Mme Brown, coordonnatrice humanitaire en République centrafricaine pour l’ONU, au cours d’une conférence de presse à Bangui.

En 2019, la communauté humanitaire a collecté 300,3 millions de dollars et assisté plus de 1,1 million de personnes, selon les Nations unies. (AFP)

TAGS