Congo : 6 activistes en liberté provisoire après 4 mois de détention

Six militants des droits de l’homme accusés d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat congolais ont été placés en liberté provisoire, après quatre mois de détention sans avoir été jugés.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS