Coronavirus : L’OMS appelle l’Afrique à “se réveiller”

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé le continent africain à “se réveiller” et à “se préparer au pire” face à la propagation de la pandémie.

La Croix-Rouge distribue du gel hydroalcoolique à l’entrée d’une université de Dakar (Photo : Xinhua)

L’Afrique reste encore peu touchée par la pandémie, même si le nombre de cas augmente rapidement. Le nouveau coronavirus a fait un mort au Burkina Faso, le premier en Afrique subsaharienne.

“Le meilleur conseil à donner à l’Afrique est de se préparer au pire et de se préparer dès aujourd’hui”, a déclaré le directeur général de l’OMS, l’Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, alors que les pays africains réagissent en ordre dispersé.

Le nombre total de cas de contamination au coronavirus s’élevait mercredi à plus de 600 dans toute l’Afrique, dont 16 décès (6 en Egypte, 6 en Algérie, 2 au Maroc, 1 au Soudan et désormais 1 au Burkina).

Les pays d’Afrique du Nord sont les plus touchés et l’Egypte est celui qui recense le plus de cas (près de 200).
En Afrique subsaharienne, l’Afrique du Sud (56 millions d’habitants), principale puissance économique avec le Nigeria, compte le plus grand nombre de cas (près de 120).

“Ne pas attendre”

“Il ne faut pas attendre que l’épidémie arrive pour se préparer. C’est en temps de paix qu’on prépare la guerre”, a mis en garde mercredi Ibrahima Socé Fall, directeur général adjoint de l’OMS en charge de la réponse aux urgences.

“Quand un pays est à risque ou quand deux pays sont à risque, le monde entier est à risque aujourd’hui, en raison notamment de l’interconnectivité, des mouvements de population, de la mondialisation”, a-t-il poursuivi.

“Tant que c’est une épidémie débutante, l’Afrique a la capacité pour la maîtriser. Mais en cas de transmission communautaire soutenue, comme en Italie et dans d’autres pays, les systèmes de santé en Afrique n’ont pas la capacité pour tenir le coup”, relève Ibrahima Socé Fall. (Agences)

TAGS