Côte d’Ivoire : 197 personnes sous procédure judiciaire après les violences électorales

Au total, 197 personnes sont visées par des procédures judiciaires à la suite des violences perpétrées lors de l’élection présidentielle de fin octobre en Côte d’Ivoire, a annoncé jeudi le ministre de la Justice, Sansan Kambilé.

Ces procédures concernent les “violences commises avant, pendant et après l’élection présidentielle du 31 octobre”, a précisé M. Kambilé.

“Parmi ces personnes, 177 sont détenues, 17 sont sous contrôle judiciaire, une est en liberté provisoire et deux sont inculpées et non-détenues”, a indiqué le ministre, lors d’une réunion du Conseil national de sécurité présidée par le chef de l’Etat Alassane Ouattara.

Au moins 85 personnes ont été tuées et 484 autres blessées dans les violences survenues dans plusieurs localités de Côte d’Ivoire lors du processus électoral, a fait savoir le gouvernement ivoirien, ajoutant que 34 personnes avaient été tuées avant l’élection présidentielle, 20 pendant et 31 après le scrutin.

Les violences étaient liées aux manifestations organisées dans le cadre de l’appel de l’opposition à la désobéissance civile et au boycott du scrutin présidentiel pour protester contre un troisième mandat du président Ouattara.

TAGS