Côte d’Ivoire : Le gouvernement interdit les manifestations

Le gouvernement ivoirien a décidé de suspendre les manifestations sur la voie publique, une semaine après des violences qui ont fait six morts.

“Tirant les conséquences du bilan humain et matériel de ces manifestations et des risques d’ouverture de poches de conflits communautaires, le Conseil a décidé de la suspension des manifestations sur la voie publique jusqu’au 15 septembre”, indique un communiqué du Conseil des ministres tenu mercredi 19 août à Abidjan.

Des manifestations organisées dans plusieurs localités du pays, suite à l’annonce de la candidature controversée du président Alassane Ouattara pour un troisième mandat, ont dégénéré en violences pendant trois jours, faisant six morts, 173 blessés et 1.500 déplacés internes, selon le gouvernement.

Le premier tour de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire a été officiellement fixé au 31 octobre. La campagne doit débuter le 15 octobre.

Le gouvernement affirme qu’il autorise les rassemblements “seulement dans les enceintes closes ou des sites dédiés et sécurisés”.

Avant cette annonce, des partis et groupements politiques de l’opposition ont appelé à poursuivre les manifestations de rue contre la candidature de M. Ouattara par une marche des femmes ce vendredi 21 août à Abidjan.

TAGS