Covid-19 : L’Unicef appelle à libérer les enfants détenus

Des centaines de milliers d’enfants en détention à travers le monde courent un “grave risque” de contracter le Covid-19, a déclaré lundi 13 avril la directrice de l’Unicef Henrietta Fore, appelant à une libération urgente de tous les enfants détenus.

Deux enfants emprisonnés à Abomey, au Bénin (Photo : Unicef)

De nombreux enfants sont détenus dans des espaces surpeuplés, avec un accès insuffisant à la nourriture, aux soins de santé et à l’hygiène – autant de conditions particulièrement propices à la propagation des maladies, a souligné Mme Fore.

“Une épidémie pourrait survenir à tout moment dans l’un de ces établissements”, a-t-elle déclaré dans un communiqué, ajoutant que les enfants détenus étaient également plus exposés à la négligence, aux mauvais traitements et aux violences sexuelles, à plus forte raison depuis que la pandémie a causé un manque de personnel et une dégradation de la qualité des soins dans les lieux de détention.

“Ces enfants – et tous ceux qui risquent de contracter le virus en raison de problèmes de santé physique ou mentale sous-jacents – doivent être libérés”, a déclaré Mme Fore, appelant les gouvernements et les autres autorités à “libérer d’urgence tous les enfants” qui seraient en mesure de retourner en toute sécurité dans leur famille ou dans toute autre structure appropriée.

L’Unicef a également appelé à un “moratoire immédiat sur les nouvelles admissions d’enfants dans des centres de détention”.

Mme Fore a en outre déclaré que l’Unicef était prêt à aider les autorités concernées à préparer la libération des enfants détenus, notamment en identifiant la manière la plus sûre de le faire.

“La meilleure façon de faire respecter les droits des enfants détenus pendant une pandémie dangereuse, c’est de les libérer dans des conditions sûres”, a-t-elle souligné. (Xinhua)

TAGS

Recevez notification de chaque nouvel article posté sur notre site en utilisant gratuitement notre lien RSS

Rendez-vous sur notre page RSS

ou copiez sur votre messagerie le lien : www.lejournaldudeveloppement.com/feed